separator.gif

Couleur des Pirelli pour la saison 2012

Le règlement prévoit que chaque pilote recevra, chaque week-end, 6 trains de pneus de la gomme la plus dure et 5 trains de pneus de la gomme la plus tendre ainsi que, en cas de piste humide, 4 trains de pneus intermédiaires et 3 trains de pneus pluies. Ce sont ainsi près de 1.800 pneus que le manufacturier italien fournira à chaque Grand Prix, cette saison, pour un total d'approximativement 36.000 pneus pour l'année 2012.

195.jpg

194.jpg

Bleu : Pluie
Vert : Intermediaire

Rouge : Gomme super tendre
Jaune : Gomme tendre classique
Blanc : Gomme polyvalente
Argent : Gomme dure

Fenêtre approximative de fonctionnement des pneus :
Supertendre : 95°c
Tendre : 105°c
Medium : 115°c
Dur : 125°c
separator.gif

Règlement sportif : les nouveautés

  • Les voitures doivent avoir réussi tous les crash-tests avant de pouvoir rouler dès les essais privés d'avant saison.
  • La limite maximale de durée d'une épreuve est fixée à quatre heures de courses en cas de suspension de course très longue.
  • Avant que la voiture de sécurité ne rentre aux stands, toutes les voitures à un tour pourront se dédoubler pour rejoindre la queue du peloton, comme il y a quelques années, afin de permettre des courses plus fluides entre les leaders lorsque le départ de la course est de nouveau donné.
  • Les voitures engagées dans la voie des stands lors d'une interruption de course seront autorisées à regagner la grille à la position qu'elles occupaient avant l'interruption.
  • Les pilotes ne peuvent plus emprunter des raccourcis en coupant des chicanes ou des échappatoires pour économiser de l’essence et de gagner du temps lors de leur tour de chauffe ou de décélération sans raison valable.
  • Les pilotes ne peuvent plus revenir sur la ligne de course après en être sorti pour défendre leur position : un seul mouvement de défense est donc autorisé.
  • Trois jours d'essais sont organisés pendant la saison.
  • Les pilotes peuvent utiliser toute leur allocation de pneus dès le premier jour alors qu'auparavant seuls trois jeux de pneumatiques étaient autorisés le vendredi. Un train de pneus pour le sec supplémentaire peut désormais être utilisé le samedi si les deux séances qui se sont déroulées le vendredi ont été déclarées comme disputées sous la pluie afin que les pilotes effectuent plus de tours le samedi.
  • Des changements sont apportés concernant le couvre-feu à respecter par le personnel des équipes pour que les périodes de repos restent constantes, quel que soit le planning des séances lors des Grands Prix.
  • Le directeur de course peut interdire l'usage de l'aileron arrière mobile s'il juge que la visibilité n'est pas assez bonne en conditions de pluie.

Règlement technique : les nouveautés

  • Le museau des voitures est abaissé à 550 mm par rapport au plan de référence au lieu de 625 mm pour garantir que toutes les parties du nez se trouvent à une hauteur inférieure à celle des côtés du cockpit et éviter un problème en cas de choc latéral.

201.jpg

  • Le châssis est constitué de certains panneaux (« panneaux homologués ») réglementés afin d'atteindre un plus grand niveau de résistance pour protéger le pilote. Pour offrir une meilleure protection dans le cas d'un choc latéral, ces panneaux homologués voient leur hauteur accrue à 550 mm au-dessus du plan de référence comme la partie la plus haute du museau des monoplaces.
  • Les structures absorbant l'énergie sur les côtés du châssis, qui agissent en zones de déformation dans le cas d'un choc latéral doivent subir un crash-test avant la saison. Elles doivent supporter une poussée horizontale pour vérifier qu'elles ne sauteront pas de la voiture dans le cas d'un choc qui ne serait pas exactement perpendiculaire.
  • Chaque bras de suspension sortant de la carrosserie arrière ne peut le faire que par une seule ouverture. Avec l'ancien règlement, il était possible de fabriquer une carrosserie ondulée où les bras de suspension sortaient et rentraient plusieurs fois, cumulant plusieurs ouvertures légales.
  • L'accord prévu en 2011 et pour une seule année concernant la répartition des masses de la monoplace est prolongé.
  • La position des caméras, placées dans le nez des voitures et sur l'arceau ces dernières saisons, doit respecter un standard minimum afin que la qualité de l'image ne soit pas sacrifiée pour privilégier les appuis aérodynamiques.
  • Les éléments de suspension (triangles, bras) sont liés par des limitations aérodynamiques. L'article 10.5.3 est modifié pour éviter que les montants ne dépassent au-delà du volume autorisé pour les écopes de freins.
  • Le plancher (plan de référence) doit être plat avec une tolérance de fabrication réduite de 5 mm à 3 mm.
  • Afin d'assurer que les câbles de retenue des roues offrent une véritable redondance en cas de problème sur un de leurs points de montage, ils doivent désormais avoir des points d’ancrage distincts.
  • Le soufflage des échappements dans le diffuseur arrière est interdit. Les échappements doivent sortir dans une zone située dans une zone haute similaire à celle de 2008. Ils doivent respecter des angles et des diamètres de sortie particuliers de manière à prévenir d'autres restrictions.

200.jpg

  • Le soufflage hors accélération est également interdit.
  • Les pistolets pneumatiques, utilisés pour changer les pneumatiques lors des arrêts au stand, ne peuvent plus fonctionner à l'hélium qui permettait de fournir plus de puissance au pistolet pour une pression de gaz donnée.

separator.gif

Coup de pompe !

Ravitaillement.jpg

Un moteur de F1 consomme dans les 500grammes de carburant par kilomètre avec une variation de 0,5% pour une course.

Il faut donc à peu près 150 kg pour 300 kilomètres, ce qui fait environ 200L, ce qui nous fait un bon 66 litres au 100km !

separator.gif

L'allocation des pneus en 2011

Pirelli.jpg

Les pilotes ont habituellement deux trains de pneus durs et un de pneus tendres le vendredi, avec un train de pneus durs qui ne peut être utilisé que pendant la première séance.

Pour la suite du week-end, les pilotes ont quatre trains de pneus durs et quatre de pneus tendres. Un train de pneus de chaque type de gomme doit être rendu à la FIA à l'issue de la troisième séance du samedi matin.

Les pilotes effectuent donc les qualifications et la course avec six trains de pneus, trois de chaque type.

Pirelli possède quatre gammes de pneus pour piste sèche: Super-Tendre, Tendre, Moyen (Medium) et Dur.

Le prix d'un pneu tourne autour de 1 500 euros ce qui donne sur une course avec 3 changements un total de 24 000 euros soit environ 80 euros le kilomètre.

UNITED COLOR OF PIRELLI

PIRELLIS.jpg

Dur: Argent
Médium: Blanc
Tendre: Jaune
Super tendre: rouge

Intermédiaire: Bleu clair
Pluie: orange

Pirelli va améliorer le code-couleur de ses pneus au Grand Prix de Turquie, en ajoutant plus de couleurs sur les flancs.

separator.gif

Modifications des réglements pour 2011

Règlement sportif : les nouveautés

   * La clause du règlement sportif visant à interdire les consignes d'équipe est abrogée.
   * Si un pilote ne parvient pas à utiliser les deux spécifications de pneus pour temps sec pendant une course courue en conditions sèches, il sera exclu des résultats. Si une course sur le sec est suspendue et ne peut pas être relancée, un pilote qui n'a pas utilisé les deux spécifications sera pénalisé de 30 secondes ajoutées à son temps de course.
   * Pendant la phase de qualification, et hors circonstance exceptionnelle déterminée par les commissaires de course, tout pilote qui ne parvient pas à boucler son meilleur tour en moins de 107 % du temps le plus rapide de la séance Q1 ne sera pas autorisé à prendre le départ.
   * Les commissaires de course ont maintenant le pouvoir d'imposer un plus large éventail de sanctions en cas de transgression des règles. Ils peuvent distribuer des pénalités de temps, ont le droit d'exclure des pilotes de la feuille de résultats ou de les suspendre pour les Grands Prix à venir.

Règlement technique : les nouveautés

   * Le système de double diffuseur est désormais interdit.
   * Tout système de réglage de l'aileron avant à partir du cockpit est désormais interdit.
   * Tout système qui implique une action manuelle du pilote comme un moyen de modifier les caractéristiques aérodynamiques de la voiture est interdite : le système F-duct est donc directement soumis à cette interdiction.
   * En vertu des nouveaux règlements concernant les éléments carrosserie mobiles, l'angle d'incidence de l'aileron arrière peut être modifié dans une plage définie. L'utilisation du système est limitée électroniquement. L'aileron ajustable peut être utilisé à tout moment lors des séances d'essais et de qualification mais, pendant la course, ne peut être activé que lorsque le conducteur est à moins d'une seconde d'une autre voiture à certains points prédéterminé du circuit. Le système est automatiquement désactivé dès que le pilote freine. Ce système n'est pas obligatoire.
   * Le SREC, apparu en 2009 et abandonné par l'ensemble des écuries en 2010, est réintroduit en 2011, mais n'est pas obligatoire.
   * Le poids minimum des monoplaces est relevé de 20 kg et passe donc à 640 kg, de manière à ne plus pénaliser les constructeurs ayant choisi d'utiliser le SREC.
   * Le poids appliqué sur les roues avant et arrière ne doit pas être inférieur, respectivement, à 291 kg et 342 kg au cours de la séance d'essais qualificatifs. Si une voiture n'est pas déjà équipée de pneus pour temps sec lors de la mesure de cette répartition des masses, le délégué technique de la FIA choisira un ensemble de pneus pour temps sec pour effectuer la pesée.
   * Le système de rétention des roues est modifié pour renforcer la sécurité : un second système d'attache est rendu obligatoire pour chaque roue. Les deux sangles doivent être insérées dans des bras de suspension distincts.
   * Le quota de pneus est réduit avec 11 trains de pneus pour temps sec au lieu de 14 trains par pilote et par week-end de course. Les pilotes reçoivent trois séries (deux principales, l'une en option) à utiliser dans chaque session de qualifications et doivent retourner un jeu après chaque session. Huit autres séries sont alors à leur disposition pour le reste du week-end, même si un train de chaque spécification doit être remis avant les qualifications.
   * Le manufacturier de pneumatiques italien Pirelli devient l'unique fournisseur de pneus en Formule 1 à la suite du retrait du manufacturier japonais Bridgestone à l'issue de la saison 2010. Un nouveau code de couleurs est utilisé pour distinguer les pneus de Formule 1. Six couleurs seront utilisées pour le marquage des logos "Pirelli PZero" sur les flancs des pneus. Pour les pneus pluie, la couleur sera orange et les intermédiaires bleu clair. pour le sec, les gommes super-tendres seront rouge, les tendres jaune, les mediums blanc et les durs argenté .
   * La boîte de vitesses doit désormais pouvoir tenir pendant cinq week-end de course au lieu de quatre. Un changement de boîte avant ces cinq courses induit une pénalité de cinq places sur la grille de départ du Grand Prix.
   * Un « couvre-feu » est instauré concernant le personnel des équipes extérieur à l'exploitation des voitures. Les membres des écuries ne seront pas autorisés à entrer sur le circuit entre minuit et 6 heures du matin lorsque les essais doivent débuter à 10 heures, ou entre 1 heure et 7 heures quand les essais commencent à 11 heures. Chaque équipe est autorisée à quatre exceptions individuelles à cette règle au cours de la saison.

separator.gif

up.png

separator.gif